DANS UN JARDIN QU’ON DIRAIT ÉTERNEL de Tatsushi Omori

/

2.8 out of 5 stars (2,8 / 5 Une invitation à découvrir la Voie du Thé, de façon certes un peu convenue, mais qui vaut le détour pour l'interprétation tout en finesse de la regrettée Kirin Kiki (UNE AFFAIRE DE FAMILLE, LES DÉLICES DE TOKYO).)

Dans une maison traditionnelle à Yokohama, Noriko et sa cousine Michiko s’initient à la cérémonie du thé. D’abord concentrée sur sa carrière dans l’édition, Noriko se laisse finalement séduire par les gestes ancestraux de Madame Takeda, son exigeante professeure. Au fil du temps, elle découvre la saveur de l’instant présent, prend conscience du rythme des saisons et change peu à peu son regard sur l’existence. Michiko, elle, décide de suivre un tout autre chemin.
Adaptation de l’œuvre littéraire “La Cérémonie du thé” écrite par Noriko Morishita, qui a personnellement supervisé les gestes et ustensiles décrits dans le film, DANS UN JARDIN QU’ON DIRAIT ÉTERNEL a été présenté au Festival du Film de Busan en 2018 et est le premier film de Tatsushi Omori à être distribué en France.

DANS UN JARDIN QU’ON DIRAIT ÉTERNEL
(日日是好日, Nichinichikorekojitsu)
Un film de Tatsushi Omori

Avec Kirin Kiki, Haru Kuroki, Mikako Tabe
2018 – Japon – Drame – 1h42 – Format image 1.85 – Format son 5.1 – Japonais
Distribution France : Art House Films
Au cinéma le 26 août 2020

Scénario :2 out of 5 stars (2,0 / 5)
Mise en scène :3 out of 5 stars (3,0 / 5)
Interprétation :3.5 out of 5 stars (3,5 / 5)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent

Dans le jardin des instants : à propos de la Voie du thé

Récemment dans Japon